19/22 octobre 2010 : Charles Rivkin, ambassadeur américain en France, invite une délégation de 29 membres du Pacific Council on International Policy (PCIP) à une conférence en France.

Le PCIP (dont il est membre) a été fondé en 1995 comme antenne du Council on Foreign Relations (CFR). Il est financé par les fondations de puissantes familles oligarchiques et par différents lobbies. Objectif ; anéantir la souveraineté nationale, favoriser le consumérisme au profit des multinationales. Pour imposer la mondialisation en Europe, Charles Rivkin cible Paris et a un programme : transformer la France par "une politique intégrée" selon les intérêts des États-Unis.

Cela passe entre autres, par une redéfinition de l' "H"istoire de France - d'où un ministre étrangère à l'Educartion nationale, issue des YOUG LEADERS. Censures et révisionnisme concernant l'Histoire de France doivent annihiler la perception du sens chrétien de l'Histoire. Il est également prévu de pousser des citoyens naturalisés français ( mais membres des YOUNG LEADERS) vers des postes politiques importants. Un tel projet requiert des flots de migrants qui, mélangés aux autochtones blancs, transformeront le type visible du "Français".

Le mondialiste américain Thomas P.M Barnett, planifait donc plusieurs flux de migrants ininterrompus en Europe. Les mondialistes veulent répliquer le scénario yougoslave : à partir de l'INVASION musulmane, créer des régions autonomes et multi-ethniques : des Etats/régions dans l'Etat. Avec leurs politiciens YOUNG LEADERS, ils espèrent ainsi contrôler les richesses nationales. On comprend qu'un tel plan (qui est l'expression d'une partie seulement des milieux mondialistes) demande tout de même du temps.

Or, ce dernier ne leur appartient pas...ce dont le sommet de la pyramide du pouvoir est bien conscient ! Comme l'a confié Leonid Petrovitch Resheetnikov, le cardinal gris de V. Poutine : "Beaucoup de gens ne sont pas prêts à accepter les sacrifices que cette caste de l'Ombre veut imposer. Tandis que les peuples européens seront confrontés à des masses de millions de migrants, la crise monétaire impliquera un effondement économique (..) Les forces nationalistes et anti-austérité s'opposeront à la classe politique asservie à l'Amérique"

Ces politiciens vivront dans la peur que la CIA ne commence à exécuter les personnels présents sur sa liste, afin de les terroriser et les obliger à maintenir coûte que coûte le programme de délitement de l'Europe.

(il est bon de citer la menace du chancelier allemand Helmut Kohl aux représentants de l'Union européenne en 1997, lors des oppositions au traité de Maastricht : " La seule alternative à l'Union européenne est la guerre".

Helmut Kohl mondialiste d'envergure, mettra sur orbite l'agent de la Stasi : A. Merkel...!