Les livres d'histoire de nos petits enfants feront référence à ces deux événements internationaux, Bretton Woods et Oufa, comme étant des tournants dans l'organisation géopolitique mondiale de l'après-guerre.

Cela, bien sûr, si le colonialisme occidental ne pousse pas l'humanité à la catastrophe, dans une tentative désespérée de sauver son empire fasciste au moyen d'une troisième guerre mondiale.

A l'fôtel Mount Washington à Bretton Woods, dans le New Hampshire, 730 délégués venant de 44 pays occidentaux alliés se réunirent pour trois semaines, de 1er au 22 juillet 1944. La Chine et l'URSS étaient représentées, mais seulement par une personne physique. La Seconde Guerre mondiale n'était pas terminée. Il faudra encore dix mois avant que l'armée Rouge ne pénètre dans Berlin, détruisant la Wehrmacht nazie, le 9 mai 1945. L'armée Rouge chinoise fera de même avec l'armée impériale japonaise, tout en expulsant les colons occidentaux et leurs alliés du kouo-Min-Tang, le 3 septembre 1945.

Ces deux pays communistes auront perdus pas moins de 40 millions de leurs citoyens dans leurs guerre pour vaincre le fascisme mondial. Le Royaume-Uni et les États-Unis ont chacun perdu environ 400 000 hommes. Cela ne représente que 2% du sacrifice russe et chinois.

Et pourtant, Bretton Woods fut essentiellement une affaire anglo-saxonne, avec les deux principaux rentiers du colonialisme occidental, le Royaume-Uni et les Etats-Unis présidant la table ronde. Les 42 autres délégués étaient surtout là pour la cérémonie et les photos. Le Royaume-Uni voulait avant tout garder la mainmise sur le système bancaire occidental ( La City à Londres) et aussi garder intacte la Banque des règlements internationaux (BRI), qui avait collaboré avec les nazis. Malgré ses racines fascistes, elle est encore en activité de nos jours.

Les américains eux voulaient  un commerce sans barrière, se sachant les rois de la production industrielle, maintenant que l'infrastructure européenne et japonaise était détruite par la guerre. Bien sûr , l'oncle Sam obtint ce qu'il désirait. Les importations de matières premières bon marché, payées en dollar, entrèrent alors que sortaient des produites finis chers, payés en dollar, et au travers de banques occidentales. Le dollar fut institué monnaie commerciale internationale,le FMI et la  Banque Internationale de Reconstruction et de Développement (BIRD) furent crées, cette dernière devenant plus tard, la Banque Mondiale, sous contrôle américain.

Israêl fut imposé au monde musulman. IL incarne le diable islamophobe de l'Occident, un Quasimodo grotesque aidant l'Empire à commettre des actes terroristes, des opérations sous fausse bannière et des génocides, non seulement au Moyen-Orient, mais sur toute la planète. Israël est un outil de l'impérialisme, un mercenaire stipendié.

Comme nous le savons, cette organisation géopolitique mondiale fut un paravant pour la poursuite du colonialisme occidental, utilisant des institutions légales, des lois, la finance, les banques, la dette et les taxes douanières, tout cela avec le soutien de républiques bananières, dont beaucoup étaient militairement occupées. Encore maintenant ces armes de domination économique continuent à pomper les richesses et les ressources naturelles du monde en développement.

Bien sûr l'Occident nous a donné Mozart et la pénicilline. Mais pour la morale de la majorité du monde, les 85 % de l'humanité qui ne sont pas de peau blanche et catholiques-protestants-juifs de l'Eurangloland, cela a toujours été un sacrifice faustien de proportions inacceptables.

Tel est donc cet Ordre Mondial datant de Bretton Woods, style 1%-99% dans lequel l'humanité souffre beaucoup. En quelle proportion ?

Ce que l' Empire Occidental a semé : une large majorité des les gens les plus riches sont occidentaux, ceux dans le premier 1/5e (20%). Si vous prenez ces 20% et que vous les redivisez en cinq parties, cela redonnera les mêmes divisions inégalitaires.Reprenez encore les 20% et redivisez en cinq parties et, de nouveau, et ainsi de suite, vous arrivez finalement aux 1% de Bretton Woods, une petite centaine de familles possédant la vaste majorité des richesses mondiales. Ils viennent quasiment tous d' Euranglolang,.Dans les faits, Bretton Woods a crée un monde ou cent familles sont aussi riches que les 3 milliards d'habitants les plus pauvres de la planète....il est temps que cela change, radicalement..!