Je suis propriétaire d'une maison occupée par des squatters hélas, et bien entendu je souhaiterais la récupérer vidée de ces squatters. Comment faire ? 

Je peux entamer une procédure judiciaire afin de récupérer mon bien, cela prend du temps certes, mais c'est le moyen logique.me semble-t-il.

je peux aussi y envoyer une bombe, de sorte tous les squatters sont morts, mais la maison est détruite par la même occasion hélas !

Je deviens alors hors la loi et passible d'une procédure judiciaire à mon encontre cette fois...!

C'est en quelque sorte la manière de pratiquer de la part du gouvernement de Kiev vis-à-vis du Donbass...

(les gens se seraient-ils brûlés eux-mêmes à Odessa?).

Serait-ce que Kiev a décidé de raser complètement le Donbass et ses habitants ,( pour ensuite que Haliburton vienne reconstruire), et qu'ensuite cette partie de l'Ukraine soit "normalisée" et entre dans le giron de l'UE euh... de Washington ?

La Russie peut-elle accepter cette situation sans aider, voire intervenir pour les habitants du Donbass ?

L'Union Européenne peut-elle (tout comme le singe) rester à ne rien entendre, ne rien voir, ne rien dire,

(Je ne vois rien, je n'entends rien donc çà n'existe pas !).

Quant à la presse française (mainstream) elle semble déchaînée contre la Russie.

Il existe un autre danger et c'est le plus grand danger. Les États-Unis : un pays dépourvu de toute peur quant à la guerre. Ils n'ont jamais eu à combattre des ennemis sur leur propre territoire.

Interrogeons-nous sur ce sujet. Il y a aujourd'hui une grande peur relativement à la guerre. On peut redouter de le dire, car c'est comme si le fait d'en parler concrétiserait la menace. La guerre semble se concrétiser quand les gens se mettent à la croire possible; quand ils se mettent à y penser, de plus en plus souvent. D'un côté, on peut se demander comment faire pour cesser d'y penser, mais de l'autre,si on y pense pas, alors on devient inconscient du danger. Comment peut-on réagir à ce spectacle télévisé quotidien de la guerre qui vient ???

Cela consiste à implanter dans la conscience une possibilité, qui ensuite tend à être perçue comme quelque chose d'inévitable. Et c'est très dangereux. C'est une guerre hybride idéologique, une guerre de communication, où les armes sont plus destructrices que les bombes atomiques, parce qu'elles détruisent le subconscient des individus et le transforment une non-conscience. C'est effrayant !

(Les pays qui ne respectent pas la ligne de conduite imposée par l'administration américaine sont inscrits sur la liste noire de Washington).