Par Paul Craig Roberts (9 avril 2014)

ancien sous-sevrétaire au Trésor US dans l'administration Reagan

 Sur de nombreux fronts, Washington est en train d'apparaître aux yeux du monde comme plein de duplicité, indigne de confiance, et totalement corrompu. le procureur à la Sécurites and Exchange Commission ( SEC), James Kidney, a profité de l'occasion de son départ à la retraite pour révéler que des personnes haut placées avaient étouffé ses poursuites contre Goldman Sachs et d'autres banques " too big fail ", parce que ses patrons au SEC n'étaient pas préoccupés par la justice, mais  " par comment obtenir des emplois bien rémunérés quand ils quitterontt les services gouvernementaux" , en protégeant les banques contre les poursuites ou leurs actions illégales ( http://www.counterpunch.org/2014/04/09/65578/).

L'Agence américaine pour le développement international ( l'USAID) a été surprise en train d'utiliser les médias sociaux pour renverser le gouvernement de Cuba . ( http://rt.com/news/cuba-usaid-senate-zunzuneo-241/).

Cette audacieuse insouciance vient s'ajouter à la chute du gouvernement ukrainien par Washington, le scandale de l'espionnage de la NSA, le rapport d'enquête de Semour Hersh selon lequel l'attaque au gaz sarin en Syrie a été un événement sous fausse bannière organisé par un membre de l' OTAN, la Turquie, pour justifier une attaque militaire américaine sur la Syrie, Washington forçant l'avion présidentiel du président bolivien Evo Morales à attérir pour y effectuer des fouilles, les " armes de destruction massive " de Saddam Hussein, le détournement de la résolution de l' ONU concernant la zone d'exclusion aérienne sur la Libye pour une attaque militaire, et ainsi de suite...

Essentiellement, Washington a tellement détérioré la confiance des autres pays dans le jugement et l'intégrité du gouvernement américain que le monde a perdu sa foi dans le leadership américain. Washington est réduit à des menaces et des pots de vin et se présente de plus en plus comme un tyran.

Les coups de marteau auto-infligés à la crédibilité de Washington ont atteint les sommets. Le coup le plus grave de tous est la naissance d'une prise de conscience, partout dans le monde, que la stupide théorie de la conspiration du 9/11 avancée par Washington est fausse. Un grand nombre d'experts indépendants ainsi que plus d'une centaine de secouristes ont contredit tous les aspects de la théorie du complot absurde de Washington. Aucune personne avertie ne croit que quelques saoudiens, qui ne pouvaient pas piloter des avions, opérant sans l'aide d'aucune agence de renseignement, ont berné l'ensemble de la National Security Stade, non seulement toutes les 16 agences de renseignement américaines, mais aussi tous les services de renseignement de l 'OTAN et d' Israël.

Rien n'a fonctionné le 9/11. La sécurité de l'aéroport a eu des défaillances à quatre reprises en une heure, soit plus de défaillances en une heure qu'au cours de l'ensemble des autres 116 232 heures du 20 ème siècle. Pour la première fois dans l'histoire, l' US Air Force n'a pas pu disposer d'avions au sol prêts à décoller ou dans le ciel. Pour la première fois dans l'histoire, le contrôle du trafic aérien a perdu des avions de ligne pendant une heure et ne l'a pas signalé. Pour la première fois dans l'histoire, une température basse de courte durée, provenant de feux sur quelques étages, affaiblit des structures en acier massif au point de causer leur effondrement. Pour la première fois dans l'histoire, trois gratte-ciel sont tombés, à la vitesse d'une chute libre, sans le recours de la démolition contrôlée qui supprime les résistances par le bas.

Deux-tiers des américains ont gobé cette histoire de cinglés. La Gauche est tombée dans le panneau, parce qu'ils l'ont vu comme une riposte des opprimés à l'empire du mal qu'est l' Amérique. La Droite a gobé l'histoire, parce qu'ils l'ont vu comme une attaque des musulmans diabolisés contre la bonté américaine. Le président George W.Bush a très bien exprimé le point de vue de la Droite : " ils nous détestent pour notre liberté et notre démocratie" .

Mais personne d'autre n'y a cru, les italiens encore moins. Les italiens avaient été informés quelques années auparavant au sujet des événements faux drapeau du gouvernement lorsque leur président a révélé la vérité sur l' Opération secrète " Gladio" . L' Opération " Gladio" était une opération du 20 ème siècle, consistant à faire sauter des bombes qui tuent des femmes et des enfants européens pour en accuser les communistes et, de ce fait, éroder le soutien des partis communistes européens.

Les italiens étaient parmi les premiers à faire des présentations vidéo contestant l'histoire de cinglés de Washington sur le 9/11. Le nec plus ultra de ce défi est le film de 1 h et 45 mn , " Zéro" que vous pouvez regarder  :  http://www.youtube.com/watch?v=QU961SGps8g&feature=youtu.be

Zéro a été produit comme un film d'investigation sur le 9/11 par la société italienne Telemaco. Beaucoup de gens importants apparaissaient dans le film ainsi que des experts indépendants. Ensemble, ils réduisent à néant chacune des affirmations faites par le gouvernement des Etats-Unis concenrnant les explications du 9/11.

Le film a été présenté au Parlement européen.

Il est impossible pour toute personne qui regarde ce film de croire un seul mot de l'explication officielle du 9/11. IL est de plus en plus difficile d'éviter de conclure que des éléments du gouvernement américain ont fait exploser  trois gratte-ciel de New-York, afin de détruire l' Irak, l' Afghanistan, la Libye, la Somalie, la Syrie, l'Iran et le Hezbollah, et lancer les Etats-Unis dans l'ordre du jour des néo-conservateurs qui est l'hégémonie mondiale des Etats-Unis. (Ce monde unipolaire voulu par le NWO)

La Chine et la Russie ont protesté mais accepté la destruction de la Lybie, même si c'était à leur propre détriment. Mais l' Iran est devenu une ligne rouge. Washington a été bloqué, et a donc décidé de causer de gros problèmes à la Russie en Ukraine afin de détourner celle-ci de l'ordre du jour des Etats-Unis ailleurs.

La Chine est incertaine au sujet du compromis entre ses excédents commerciaux avec les Etats-Unis et son encerclement croissant par Washington avec des bases navales et aériennes. La Chine est venue à la conclusion qu'elle a le même ennemi que la Russie, à savoir Washington.

Une des deux choses suivantes est probable :

- soit le dollar américain sera abandonné,entraînant l'effondrement de sa valeur et mettant ainsi fin à l' état de surpuissance de Washington et à la menace qu'il représente pour la paix mondiale,

- soit Washington mènera ses marionnettes en conflit militaire avec la Russie et la Chine. Le résultat d'une folle guerre serait beaucoup plus dévastateur que l'effondrement du dollar américain.